Tout comprendre sur l’indice de réparabilité

L’allongement de la durée de vie des produits devient un enjeu majeur. Face aux impacts de notre société de consommation et aux nouveaux comportements des acheteurs, les politiques publiques cherchent des solutions.

Ainsi, depuis le 1er Janvier 2021, l’indice de réparabilité devient obligatoire pour 5 familles-produit. Un nouveau picto sera donc progressivement affiché sur les produits concernés afin de mieux informer les consommateurs.

Quels sont les produits concernés par l’Indice de réparabilité ?

Les 5 familles de produits sur lesquelles vous pourrez retrouver le pictogramme de l’indice sont :

  • Lave-linge
  • Ordinateur
  • Smartphone
  • Télévision
  • Tondeuse à gazon

 À quoi ressemble l’indice de réparabilité ?

L’Indice de réparabilité est composé d’un pictogramme, d’une note et d’un code couleur associé :

Comment fonctionne l’indice de réparabilité ?

Pour les 5 familles-produit concernées par la mise en place de l’indice, le fabricant doit lui-même calculer sa note à l’aide de grilles calculantes. Il doit ensuite la communiquer aux vendeurs chargés de l’afficher en rayon ou sur internet.

La note se base sur 5 critères :

  • la documentation fournie par le fabricant (mode d’emploi, recommandation d’usage et d’entretien, schémas…)
  • la démontabilité du produit
  • la disponibilité des pièces détachées ;
  • le prix des pièces détachées les plus chères par rapport au prix initial du produit
  • un critère spécifique à la catégorie du produit concerné

Chaque critère a ses propres sous critères et ses propres pondérations.

Les vendeurs et fabricants doivent également mettre à disposition les informations permettant d’aboutir à la note annoncée.

Quel est l’objectif de l’indice de réparabilité ?

Comme son nom l’indique, le but est de donner aux consommateurs un indice concernant la réparabilité du produit en cas de panne. Afin de promouvoir l’économie circulaire et l’écologie, il est bon de pouvoir discriminer les produits ayant la plus faible réparabilité. Point de vue que défend depuis plusieurs années le label LONGTIME® en valorisant les produits durables (réparables et fiables).

Il faut cependant faire attention, un produit peu réparable (avec un mauvais indice) peut être un produit très fiable et à l’inverse, un produit très réparable (avec un bon indice) peut être un produit peu fiable. C’est là toute la difficulté dans l’évaluation de la durabilité.

 

Pin It on Pinterest