Quelle alternative au Black Friday ?

Ce n’est pas vraiment un hasard si la SERD (semaine européenne de réduction des déchets) organisée par l’ADEME* s’achève sur le Black Friday

De plus en plus présente sur les ondes et dans les journaux, l’ADEME ainsi que les acteurs de l’économie circulaire essaient de sensibiliser le grand public aux éco-gestes et de limiter les effets néfastes sur l’environnement de la surconsommation poussée par les opérations commerciales de fin d’année. 

La semaine avant la folie consumériste engendrée par le Black Friday, est donc un bon moment pour rappeler quelques principes de raison

En France, la quantité de déchets ménagers a doublé en 40 ans. Nous achetons plus de produits, plus fréquemment, et ils sont de plus en plus éphémères. Soit parce qu’ils sont peu fiables, soit parce que nous ne les réparons plus autant, soit parce que tout simplement nous souhaitons en changer même quand le produit fonctionne.

Repenser sa consommation 

Repenser sa consommation de manière à ce qu’elle soit plus responsable permet:

  • de contribuer à la gestion et à la préservation des ressources naturelles  #antigaspi 
  • de limiter les impacts sur l’environnement lors de la fabrication d’un nouveau produit #empreintecarbone 
  • de diminuer les coûts, la pollution et les impacts sociaux liés à la gestion des déchets.

Comment consommer mieux ? 

Le ressort marketing des opérations de type Black Friday consiste à jouer sur la promotion financière réelle ou supposée d’un produit sur une période courte pour créer le désir et activer l’achat, que le besoin soit présent ou non. 

  • C’est cette notion de besoin voire d’usage qui est centrale ici pour mieux consommer. On peut évidemment profiter d’une promotion tant que le produit envisagé remplit le ou (de préférence) les usages que l’on a besoin de remplir. 

Le piège est d’acheter un produit partiellement ou totalement inutile ou inadapté parce qu’il est en promotion et que l’impression (la pression?) de faire une affaire était trop forte. 

Finalement, consommer de manière plus responsable revient avant tout à prendre le temps nécessaire pour se poser des questions : 

  • De quoi ai-je vraiment besoin ? 
  • Ces besoins ne sont-ils pas exagérés ? ou surdimensionnés? 
  • Y-a-t-il un produit qui regroupe plusieurs fonctions utiles à ces besoins ? 
  • Est-ce que je ne possède pas déjà un autre produit qui pourrait remplir cet usage ? 
  • Est-ce que je ne peux pas réparer un produit avant d’en acheter un nouveau? 
  • Ou bien revendre un produit avant d’en acheter un nouveau? 
  • Ce produit existe t-il en seconde main? 
  •  

Vous pouvez suivre la méthode BISOU décrite sur la page suivante de notre partenaire ethikdo ainsi que d’autres solutions alternatives positives https://www.ethikdo.co/blog/methode-bisou-anti-surconsommation/

Ce ne sont, en fait, que des questions de bon sens que nous avons un peu oubliées au fil du temps, au bénéfice d’une consommation multicanale hyper facilitée et activée par des actions commerciales agressives. 

Trouver l’offre (vraiment) responsable

Une fois les besoins et les usages mieux cernés, on peut donc appréhender de manière plus sereine et avec de meilleurs outils les périodes de consommation intense comme celle de Noël. 

Il ne reste plus qu’à identifier l’offre responsable en ligne ou en magasin qui pourra y répondre. De nombreuses marques et distributeurs adoptent un positionnement marketing “vert” et invoquent des attributs environnementaux à tout va, ce qui prouve que c’est une réelle attente du marché. 

C’est plutôt une bonne nouvelle même si la diversité et le manque de transparence de la plupart de ces affichages environnementaux troublent un peu et perdent les consommateurs en recherche d’une offre responsable. 

Alors comment identifier cette offre responsable avec pour objectif de contrer le Greenwashing ou Écoblanchiment de beaucoup d’acteurs qui effrite toujours un peu la confiance des consommateurs depuis plusieurs années ? 

Il existe plusieurs labels indépendants, c’est-à-dire qui nécessitent de passer par un chemin de certification transparent et exercé par des organismes agréés tiers. Certains sont désormais bien connus du grand public comme les labels alimentaires bio. 

Mais pour toutes celles et ceux qui cherchent à faire ou à se faire des “cadeaux de fin d’année certifiés durables” et qui souhaitent consommer moins mais mieux, nous pouvons vous orienter vers les produits labellisés LONGTIME® 

Voyagez responsable avec la valise réparable à l’infini

Faites un cadeau bien-être durable avec le diffuseur d’huiles essentielles Tilia de Nature & Découvertes 

Pour les passionnés de chasse au trésor, vous pouvez offrir les détecteurs de métaux XP Metal Detector, pionnier de la durabilité dans la catégorie tourisme !

Restez bien au chaud cet hiver grâce aux radiateurs durables Univ’R Chauffage et aux poêles à granulés Hoben et AlpenWood, acteurs engagés qui œuvrent à trouver les meilleures solutions de chauffage de demain respectueuses de l’environnement. 

Avez-vous retrouvé la recette de famille de la dinde de Noël? En tous cas, vous pouvez compter sur les fours conçus pour durer Whirlpool labellisés LONGTIME®

« Assurez la sécurité de bébé tout en veillant sur la planète” avec les babyphones durables Babymoov 

Anticipez le printemps avec du mobilier extérieur durable signé Lafuma Mobilier et les planchas Eno qui résistent à toutes les conditions les plus extrêmes !

Des produits conçus pour durer 

Ces produits conçus pour durer ont tous obtenu la labellisation LONGTIME® basée sur un cahier des charges très exigeant axé sur la fiabilité, la robustesse, la réparabilité, le support technique et toutes les composantes de la durabilité. 

  • Notre ambition est de restaurer la confiance entre les consommateurs, les marques responsables et les distributeurs engagés.

Il existe de nombreuses autres initiatives positives qui sont autant d’alternatives aux opérations commerciales agressives. Parlons-en, partageons-les et revenons ensemble à un mode de consommation plus responsable !