black friday

Le Black Friday et ses impacts : 


Qu’est ce que le black friday ?

Le Black Friday est un événement commercial annuel qui a lieu le lendemain de la fête de Thanksgiving aux États-Unis. Il marque traditionnellement le début de la semaine des emplettes de Noël. Durant cette journée, les détaillants offrent d’importantes réductions sur une grande variété d’articles, incitant les clients à faire des acquisitions massives..

L’Histoire du Black Friday

L’origine du Black Friday remonte aux années 1960 aux États-Unis. Le terme „Black Friday“ était initialement utilisé pour décrire le chaos qui envahissait les rues le lendemain de Thanksgiving, où une foule de clients se précipitait dans les magasins pour profiter des promotions. Avec le temps, le Black Friday est devenu un mouvement mondial, avec de nombreux pays adoptant cette tradition commerciale.

Pourquoi le Black Friday pose problème ?

Le Black Friday pose de nombreux problèmes liés à la consommation excessive. Nous, en tant qu’humains, sommes sensibles aux réductions et aux stratégies marketing en raison de facteurs psychologiques, sociaux et économiques.

Les principales raisons de cette sensibilité incluent la perception des prix comme une opportunité avantageuse et la satisfaction de réaliser des économies (pas toujours vrai), renforcé par l’effet de rareté créé par les promotions limitées. Ces biais cognitifs influencent la perception des réductions qui utilisent l’économie comportementale pour nous pousser à prendre des décisions d’acquisition irrationnelles.

L’engouement pour ce jour noir, malgré sa popularité et ses offres paraissant alléchantes, est largement critiqué pour ses effets néfastes sur la planète.

 

Surconsommation

Le Black Friday encourage l’achat impulsif, ce qui peut conduire à l’acquisition de vêtements ou autres produits non nécessaires. Cette surconsommation peut entraîner une augmentation des déchets prématurés tout en mettant davantage de pression sur les ressources de notre planète. 

 

Impact environnemental

La production, le transport et l’élimination des articles acquis lors du Black Friday ont un réel coût écologique. L’augmentation des ventes signifie plus de production, plus de transport et, finalement, plus de déchets, contribuant ainsi à l’empreinte carbone globale.

 

Production éthique

La demande de réductions massives peut pousser les entreprises à chercher des moyens de réduire les coûts, ce qui peut entraîner des compromis en matière de conditions de travail, de salaires équitables ou de normes environnementales.

 

Impact sur les commerces locaux

Les grandes entreprises, marques et les plateformes en ligne peuvent offrir des réductions plus importantes que les petits commerçants locaux, ce qui peut les désavantager et affecter l’économie locale.

 

Culture de la réduction

Le Black Friday peut instaurer une attente de réductions constantes, dévalorisant ainsi le véritable coût et la valeur des biens. Cela peut également affecter la perception des consommateurs sur la valeur réelle des biens.

 

Comment ne pas céder au Black Friday ?

Face aux préoccupations croissantes concernant les impacts négatifs du Black Friday, plusieurs pratiques et alternatives responsables et durables ont émergé pour encourager une consommation plus consciente.

 

Interroger son besoin

Ce réflexe est particulièrement valable pendant le Black Friday et à tout moment de l’année. La multiplication des périodes de soldes, de réductions, de ventes privées bouleverse les codes du commerce et il est important de toujours se poser les questions avec la méthode BISOU avant de céder à ses pulsions d’emplettes :

 

  • Besoin : Ai-je vraiment besoin de cet article ?
  • Immédiat : Est-ce une nécessité immédiate ou puis-je attendre ?
  • Semblable : Ai-je déjà quelque chose de semblable qui pourrait faire l’affaire ?
  • Origine : D’où vient ce produit ? Est-il éthiquement conçu ?
  • Utile : Le bien sera-t-il utile sur le long terme ?

 

Ce ne sont, en fait, que des questions de bon sens que nous avons un peu oubliées au fil du temps, au bénéfice d’une consommation multicanale hyper facilitée et activée par des actions commerciales agressives.

 

Avantages des produits labellisés LONGTIME®

L’une des réponses à la consommation excessive en cette période mais aussi de manière générale est l’acquisition de produits conçus pour durer. Le label LONGTIME® est un gage de durabilité et de qualité. Les produits portant le label offrent plusieurs avantages :

  • Durabilité : ils sont conçus pour durer plus longtemps.
  • Réparabilité : ils sont fabriqués de manière à être facilement réparables, ce qui réduit le besoin de remplacement.
  • Éco-responsabilité : leur production prend souvent en compte leur impact environnemental, de leur conception à leur fin de vie.

Bien qu’ils puissent parfois coûter plus cher au moment de l’achat, leur longévité signifie qu’ils n’ont pas besoin d’être remplacés aussi fréquemment qu’un autre article moins cher et c’est donc un investissement gagnant sur le long terme.

 

Comment reconnaître et choisir des produits durables ?

Afin de faire des choix de consommation responsables, il est essentiel de savoir comment identifier les produits durables :

 

  • Recherchez des certifications : des labels comme LONGTIME®, ou d’autres certifications écologiques et prouvées, peuvent indiquer la durabilité d’un produit. Cependant, attention au Greenwashing.  
  • Étudiez la composition : les matériaux durables ou recyclés sont souvent un bon indicateur de sa durabilité.
  • Informez-vous sur la marque : certaines entreprises sont reconnues pour leur engagement en faveur de la durabilité et de l’éthique.
  • Consultez les avis : les retours d’autres consommateurs peuvent offrir un aperçu de la durabilité réelle d’un article.

     

Nous vous invitons à lire nos guides d’achats sur différents produits durables et fiables.

Autres alternatives en réponse au Black Friday :

 

 

Green Friday : origine et mission : 

Le Green Friday est né en réaction directe au Black Friday. Son objectif est de :

 

  • Promouvoir la consommation responsable : plutôt que d’acheter impulsivement, le Green Friday encourage à réfléchir à la nécessité réelle d’une nouvelle acquisition.
  • Sensibiliser à l’impact environnemental : il met en lumière les conséquences écologiques de la surconsommation.
  • Soutenir les commerces locaux : en privilégiant la consommation locale, on réduit l’empreinte carbone liée au transport des marchandises.

 

Giving Tuesday : une réponse caritative

Giving Tuesday est une initiative mondiale qui encourage la générosité et la solidarité. Elle intervient juste après le Black Friday et le Cyber Monday pour :

 

  • Promouvoir le don : que ce soit sous forme d’argent, de temps (bénévolat) ou de ressources.
  • Soutenir les causes caritatives : de nombreuses associations profitent de cette journée pour lancer des campagnes de collecte de fonds.
  • Mettre en avant l’entraide : plutôt que la consommation, l’accent est mis sur l’aide et le soutien aux autres.

 

Circular Monday : l’économie circulaire en action

Circular Monday vise à promouvoir l’économie circulaire, qui se concentre sur :

 

  • La réutilisation et le recyclage : au lieu d’acheter du neuf, pourquoi ne pas réutiliser ou recycler ce que nous avons déjà ?
  • La réduction des déchets : privilégier les marchandises durables ou recyclées.
  • La valorisation des ressources : en transformant les déchets en nouvelles ressources.

Il existe également : 

  • Blue Friday : cette initiative vise à sensibiliser à la protection des océans et à la pollution marine.
  • Rouge Friday : plutôt axé sur la mode, il encourage à acheter moins mais mieux, en privilégiant la qualité et la durabilité.
  • French Days : lancés par des acteurs majeurs du e-commerce français, les French Days sont une réponse locale au Black Friday, mettant en avant les fabricants et commerçants français.

Comment consommer mieux concrètement ?

Dans un monde où la surconsommation est devenue la norme, il est essentiel de repenser nos habitudes d’acquisition pour adopter une consommation plus responsable et éthique. Voici quelques méthodes et approches pour y parvenir.

 

Produits d’occasion et économie circulaire

La circularité vise à réduire la consommation et le gaspillage de ressources :

 

  • Acheter d’occasion : Les marchés aux puces, les boutiques d’occasion et les plateformes en ligne sont d’excellents moyens d’acheter des articles de qualité à un prix réduit tout en réduisant l’impact environnemental.
  • Recycler et réutiliser : Avant de jeter, pensez à donner, vendre ou recycler. De nombreux objets peuvent avoir une seconde vie.
  • Réparation : Au lieu de remplacer un objet cassé, envisagez de le réparer. Cela prolonge sa durée de vie et réduit la demande de nouvelles marchandises.

 

Made in France : privilégier la production locale

Acheter des articles fabriqués localement présente plusieurs avantages :

 

  • Réduction de l’empreinte carbone : moins de transport signifie moins d’émissions de CO2.
  • Soutien au local : acheter local aide à soutenir les artisans, les agriculteurs et les petites entreprises de votre région.
  • Qualité et traçabilité : les articles locaux sont souvent de meilleure qualité et il est plus facile de connaître leur origine et les conditions de leur production.


En résumé :

 

Le Black Friday, bien que populaire pour ses offres alléchantes, est de plus en plus perçu comme un fléau commercial. Il incite à la consommation excessive et a des répercussions notables sur l’environnement, l’éthique de production et l’économie locale. Heureusement, des alternatives et des approches responsables émergent pour contrer ces effets négatifs.

 

  • Réfléchir avant d’acheter : se poser des questions essentielles comme „Ai-je vraiment besoin de cet article ?“ ou „Est-ce la réduction qui me tente ?“.
  • Privilégier la qualité : opter pour des produits durables et conçus pour durer.
  • Soutenir les initiatives alternatives : comme le Green Friday, le Giving Tuesday ou le Circular Monday.
  • Consommer local : favoriser le „Made in France“ pour soutenir l’économie locale et réduire l’empreinte carbone.
  • Adopter la circularité : acheter d’occasion, recycler, réparer et valoriser les ressources.